17 março, 2011

bien sûr, si l'on ne se fonde que sur ce qui saute aux yeux ...





Miró, Juan
méandres et vent
(1964)




René Aubry, le vent (de Georges Brassens)

Si, par hasard
Sur l'Pont des Arts
Tu croises le vent, le vent fripon
Prudenc', prends garde à ton jupon
Si, par hasard
Sur l'Pont des Arts
Tu croises le vent, le vent maraud
Prudent, prends garde à ton chapeau

Les jean-foutre et les gens probes
Médis'nt du vent furibond
Qui rebrouss' les bois, détrouss' les toits, retrouss' les robes
Des jean-foutre et des gens probes
Le vent, je vous en réponds
S'en soucie, et c'est justic', comm' de colin-tampon

Si, par hasard
Sur l'Pont des Arts
Tu croises le vent, le vent fripon
Prudenc', prends garde à ton jupon
Si, par hasard
Sur l'Pont des Arts
Tu croises le vent, le vent maraud
Prudent, prends garde à ton chapeau

Bien sûr, si l'on ne se fonde
Que sur ce qui saute aux yeux
Le vent semble une brut' raffolant de nuire à tout l'monde
Mais une attention profonde
Prouv' que c'est chez les fâcheux
Qu'il préfèr' choisir les victimes de ses petits jeux

Si, par hasard
Sur l'Pont des Arts
Tu croises le vent, le vent fripon
Prudenc', prends garde à ton jupon
Si, par hasard
Sur l'Pont des Arts
Tu croises le vent, le vent maraud
Prudent, prends garde à ton chapeau

Georges Brassens

8 comentários:

intimidades disse...

Fantastico

Obrigada

Bjinhos
Paula

Rogério Pereira disse...

Ah, o bom gosto... O bom gosto!

(só lhe digo que uso chapeu apenas como imagem de marca nestas artes e o vento não de incomoda nada)

Ana Paula Sena disse...

Sempre belas propostas, querida Md(Sol)!

Ainda por cima, eu gosto muito de Miró.

Beijinhos :)

mfc disse...

Que maravilha ouvir as palavras de Brassens!

lino disse...

Muito bom :))

luisa disse...

Valha-nos algum vento maroto que possa soprar... :)

Mónica disse...

rene aubry sûr tout

Yanneck disse...

é bom encontrar tanta cor por aqui...
todos os dias...

bj